vers-une-fermeture-de-google-plus

Vers une fermeture de Google plus ?

why-google-plus-is-so-damn-clever-2

L’avenir autour de Google + a pris un sacré tournant en moins de 24 heures. On apprenait hier et à la surprise générale, le départ de Vic Gundotra, qui est le vice-président de Google, mais également le créateur de Google+. Un départ salué par Larry Page le PDG de Google «tu as construit Google+ en partant de rien. Très peu de personnes en auraient été capables », mais qui traduit d’une certaine tension au sein du groupe, en particulier concernant Google+.

Et pour cause, Google+ n’a jamais su s’imposer comme un concurrent direct à Facebook ou Twitter malgré le fait de revendiquer 540 millions d’utilisateurs actifs en octobre dernier. En réalité, rien n’indique que Google+ est fréquemment utilisé, puisque quelqu’un qui a un compte gmail, possède automatiquement un compte Google+. En France par exemple, 6 minutes par mois sont consacrées à Google+ contre 6heures pour Facebook.

La gestion de Google+ a d’ailleurs été largement contestée sur Youtube, depuis qu’il est devenu indispensable de se connecter à G+ pour pouvoir laisser un commentaire sur la plateforme vidéo.

En interne, « vic-tator » ne faisait plus l’unanimité au sein de Google, et Google + est considéré comme un « mort-vivant », cible de moqueries sur les autres réseaux sociaux : « Google + est la sauce Tabasco de l’Internet, tout le monde l’a, mais personne ne s’en sert » avait ironisé David Jones, l’ex patron de Havas Worldwide, il y a quelques semaines sur son compte Twitter.

Pour l’heure, Google affirme n’avoir aucune intention de fermer le service.

Partagez cet article

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*