vers-une-fermeture-de-google-plus

Vers une fermeture de Google plus ?

why-google-plus-is-so-damn-clever-2

L’avenir autour de Google + a pris un sacré tournant en moins de 24 heures. On apprenait hier et à la surprise générale, le départ de Vic Gundotra, qui est le vice-président de Google, mais également le créateur de Google+. Un départ salué par Larry Page le PDG de Google «tu as construit Google+ en partant de rien. Très peu de personnes en auraient été capables », mais qui traduit d’une certaine tension au sein du groupe, en particulier concernant Google+.

Et pour cause, Google+ n’a jamais su s’imposer comme un concurrent direct à Facebook ou Twitter malgré le fait de revendiquer 540 millions d’utilisateurs actifs en octobre dernier. En réalité, rien n’indique que Google+ est fréquemment utilisé, puisque quelqu’un qui a un compte gmail, possède automatiquement un compte Google+. En France par exemple, 6 minutes par mois sont consacrées à Google+ contre 6heures pour Facebook.

La gestion de Google+ a d’ailleurs été largement contestée sur Youtube, depuis qu’il est devenu indispensable de se connecter à G+ pour pouvoir laisser un commentaire sur la plateforme vidéo.

En interne, « vic-tator » ne faisait plus l’unanimité au sein de Google, et Google + est considéré comme un « mort-vivant », cible de moqueries sur les autres réseaux sociaux : « Google + est la sauce Tabasco de l’Internet, tout le monde l’a, mais personne ne s’en sert » avait ironisé David Jones, l’ex patron de Havas Worldwide, il y a quelques semaines sur son compte Twitter.

Pour l’heure, Google affirme n’avoir aucune intention de fermer le service.

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *