Accueil » Ecologie et Technologie » IOT : les objets connectés

IOT : les objets connectés

Les objets connectés ou Internet of Things (IOT) sont des objets de communication. Par exemple, les postes de téléviseurs et les postes radio sont des objets connectés : seulement, ils ne sont que des récepteurs.

Les objets connectés sont à la fois des émetteurs et des capteurs d’informations. Ils émettent et interagissent avec un ensemble d’objets connectés tels que les serveurs et autres.

Certains parmi eux sont dotés d’une autonomie dans leur fonctionnement qui leur permet de jouir d’un début d’intelligence. Ainsi, il y a les connectants, les connectés et les intelligents.

Les différents types d’objets connectés

Il y a trois catégories d’objets connectés comme nous l’avions mentionné ci-dessus. Les connectants sont les postes de radio et téléviseurs qui reçoivent de façon passive des longueurs d’onde. Les connectés sont des capteurs d’informations. Ils communiquent ces informations captées à distance avec un autre élément (les téléphones portables, les serveurs). Les intelligents sont aussi des capteurs d’informations. Mais, à la différence des connectés, ils sont munis de logiciels qui leur assurent une autonomie telle que la capacité d’interagir avec l’environnement.

L’importance des objets connectés dans le monde actuel

Les objets connectés génèrent des données qui sont stockées dans des centres de données qu’on appelle « Data center ». Ces « Data center » sont aperçus aujourd’hui comme des « Big data » qui capitalisent une quantité énorme de données émises par les objets connectés. Ces données sont de nos jours utilisées dans le secteur de la santé, du sport, des finances, etc. C’est d’ailleurs ce qui justifie leur croissance rapide depuis 2015. Certaines estimations montrent qu’il y aurait environ 15 milliards d’objets connectés utilisés actuellement dans le monde.

Ces chiffres pourraient d’ici 2020 atteindre 80 milliards. Selon les chiffres annoncés par GFK, le nombre des objets connectés peut être estimé à 30 par foyer d’ici 2020. Aussi, ces objets pourront apporter plusieurs solutions professionnelles telles que la maintenance prédictive, la détection des fuites dans les zones inaccessibles, la collecte des données dans les enseignes physiques pour permettre d’identifier les consommateurs ou de savoir l’arrivée du prochain bus par exemple. Voici autant d’utilités qu’offriront ces objets tant dans le monde privé que dans le monde public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *